Top des meilleurs mini videoprojecteurs de 2021, avis et guide et sélection pour bien choisir

Un mini vidéoprojecteur peut vous offrir une surface de projection vraiment géante pour un prix modique comparé aux grands modèles de télévisions actuels. Simplicité d’utilisation, prix modique, durée de vie des lampes extra-longue, connectivité très large ; ils cumulent les avantages.

Ils ne sont pourtant pas parfaits et il est nécessaire de porter attention à un certain nombre de critères techniques et de fonctionnalités pour choisir le en fonction de vos attentes.

Découvrez notre sélection des meilleurs mini vidéoprojecteurs de 2021 ainsi que les critères importants à prendre en compte et les pièges à éviter.

Meilleurs mini vidéoprojecteurs

Reso. Native
Reso. max. supportée
Diagonale max.
Prix moyen
Meilleures offres

QKK AK-80

Le plus populaire
Reso. Native
1 280 × 720
Reso. max. supportée
1920 x 1080
Diagonale max.
270"
Prix
≃ 90€

Yaber V6

Notre choix
Reso. Native
1920 x 1080
Reso. max. supportée
4K
Diagonale max.
300"
Prix
≃ 220€

Hopvision T21

Le moins cher
Reso. Native
1280 x 800
Reso. max. supportée
1920 x 1080
Diagonale max.
240"
Prix
≃ 70€

Toptro TR82

L'aternative au Yaber
Reso. Native
1920 x 1080
Reso. max. supportée
4K
Diagonale max.
300"
Prix
≃ 200€

BenQ TK800M

Le 4K natif
Reso. Native
3840 x 2160 (4k)
Reso. max. supportée
4K
Diagonale max.
200"
Prix
≃ 1050€

Les types de vidéoprojecteurs

Les mini vidéoprojecteurs

On appelle ces appareils des mini vidéoprojecteurs par opposition aux ancien modèles gros et lourds qui sont les premiers sortis. Les lampes étaient alors plutôt fragiles et il fallait les changer bien plus souvent que maintenant. Ce que l’on appelle les mini videoprojecteurs sont aujourd’hui des versions plus légères, plus compactes et bien plus populaires car leur prix a dégringolé pour une confort d’utilisation et des performances qui ont su séduire le plus grand nombre.

Bien sûr, on est loin des modèles haut de gamme à très haute luminosité et définition comme le BenQ TK800M de notre sélection, mais pour un prix représentant une fraction de celui-ci, vous pouvez bénéficier d’appareils aux spécificités techniques tout à fait honorables.

Les pico vidéoprojecteurs

mini videoprojecteur pico videoprojecteur Xgimi Mogo Pro
Pico vidéoprojecteur Xgimi Mogo Pro

Les pico vidéoprojecteurs, aussi appelés vidéoprojecteurs portables ou encore « smart projector » sont destinés principalement pour des utilisations nomades. Comprenez par là qu’ils sont très facilement transportables et qu’ils sont spécialement étudiés pour être utilisés avec des smartphones.

Ils sont souvent indépendants d’une source électriques puisqu’ils possèdent une batterie. Cela leur donne une autonomie limitée mais permet de les emmener vraiment partout.

Ils ne sont pas aussi performants que les modèles classiques mais ils restent tout à fait corrects, voire excellents si vous êtes prêts à y mettre le prix, qui est souvent assez élevé par rapport aux prix des mini vidéoprojecteurs.

Avantages et inconvénients des mini vidéoprojecteurs

Avantages

Un appareil permettant d’avoir une image de 100 à 200 pouces, soit environ de 2,5 à 5 mètres (même si ces performances nous semblent exagérées en condition réelles) pas plus gros qu’une boite à chaussure pour une somme allant de moins de 100€ pour les plus basiques à 250 € pour celles offrant les meilleurs rapports qualité/prix, c’est vraiment raisonnable. Surtout que le poids limité tournant aux alentours de 2 à 3 kilogrammes vous permet de les transporter facilement d’une pièce à l’autre ou en vacances si l’envie vous en prend.

Vous n’avez besoin que d’une grande surface blanche (mur ou écran) pour transformer votre visionnage d’un film ou de série en projection privé sur grand écran. Prix, facilité d’utilisation et de transport, durabilité des ampoules LED ; autant de facteurs qui rendent ce type d’appareil vraiment intéressant.

Inconvénients

La principale question qui revient sur ces appareils concerne la luminosité de l’image projetée si la pièce n’est pas plongée dans le noir. Et à juste titre. Il y a encore quelques années, les vidéoprojecteurs souffraient d’un vrai problème de luminosité de l’image dans une pièce normalement éclairée en plein jour.

Le problème a été en grande partie réglé par l’arrivée des systèmes de lampes LED. Auparavant, plus la lampe était puissante plus elle chauffait de facon extrêmement importante. Même un ventilateur puissant, et donc bruyant, pouvait avoir des difficultés à évacuer toute cette chaleur qui limitait d’autant la durée de vie de l’appareil. Les nouvelles lampes LED règlent en grande partie ce problème puisqu’elles consomment peu et chauffent moins pour la même puissance absorbée. Ajoutez à cela qu’elles sont moins chères à produire et vous comprenez la révolution qu’elles ont apporté dans le domaine des vidéoprojecteurs.

Les principales définitions vidéo

Voici les principales définitions vidéo que vous pouvez retrouver sur un vidéoprojecteur, un moniteur ou une télévision.

Tableau des principales définitions
NomenclatureRésolutionNombre de pixels
480p720 x 480345 600
720p (HD Ready)1 280 x 720921 600
1080p (Full HD)1 920 × 1 0802 138 400
4K (Ultra HD)3 840 × 2 1608 294 400

Critères importants

La résolution native

C’est la résolution réelle du vidéoprojecteur. C’est la résolution que l’appareil va utiliser pour restituer l’image, quelle que soit le fichier à l’origine de l’image. Il en existe cinq principales ; 480p, 720p, 1080p, 4K et 8K. Les vidéoprojecteurs 480p (720×480) on quasiment disparu et nous vous déconseillons cette résolution bien trop basse pour avoir des images correctes surtout sur grand écran.

Viennent ensuite les résolutions 720p (1280×720) et 1080p (1920 x 1080). Ce sont les deux principales utilisées aujourd’hui sur la plupart des mini vidéoprojecteurs en natif. La première est faible, surtout si vous cherchez a obtenir de très grandes surfaces de projection, mais les appareils la proposant ont l’avantage d’être moitié moins chers que ceux offrant de la 1080p.

Les modèles 1080p offrent une bien meilleure image, surtout sur des écrans à partir de 100″, mais il faut compter au moins le double du prix. Ils sont notre recommandation de par la qualité d’image obtenu.

BenQ TK800M – 4K natif

Les modèles de vidéoprojecteurs 4K (natif) sont encore aujourd’hui assez rares et surtout très chers. Comptez au minimum 1200€ pour un vidéoprojecteur 4K performant comme le BenQ TK800M.

La résolution prise en charge

C’est de façon un peu malhonnête que cette résolution est mise en avant dans certains descriptifs. Elle ne correspond absolument pas à la résolution avec laquelle le vidéoprojecteur va projeter l’image mais à celle qu’il peut lire pour la restituer dans sa résolution native qui est parfois différente.

Si un descriptif indique qu’il « supporte » le 1080p, c’est probablement que sa résolution propre (native) est de 720p. Il est capital de bien faire la différence entre les deux.

Note

N’oubliez pas que les résolutions ‘native’ et ‘prise en charge’ sont différentes. La résolution native est celle qui va définir la netteté de l’image et sa finesse. C’est elle qui définie le nombre de points présents à l’image.

La taille maximale de la projection

Le plus souvent donnée en pouces (symbole « ) elle représente la diagonale maximale de l’image. Attention ; les fabricants peuvent vous annoncer des dimensions effarantes (plus de 7m) mais au final, si vous projetez sur une surface aussi gigantesque, l’image sera non seulement très pixelisée si vous être proche de l’écran mais en plus, la luminosité sera le plus souvent mauvaise pour des vidéoprojecteurs même milieu de gamme. Comptez plutôt sur des dimensions, déjà très honorables de l’ordre de 200 à 300 cm au maximum pour avoir une image de bonne qualité.

C’est comme pour une lampe de poche. Si vous éclairez à 50 cm c’est excellents, si vous éclairez à 20 mètres, ca l’est beaucoup moins.

Le contraste

Ce sont les deux caractéristiques qui vont définir si les noirs sont bien noirs et les couleurs vives, même dans une pièce qui n’est pas dans la pénombre. Le contraste se mesure en différence de luminosité (unité de mesure ; le Candela abréviation cd) entre le point le plus clair (blanc) et le plus sombre (noir). Si par exemple le point blanc est à 500 cd et le noir à 0.5 cd, le rapport sera de 500 / 0.5, soit 1000 : 1.

La luminosité (en lumens)

Le Lumen est la quantité de lumière émise par une source. Dans notre cas, la lampe. Pour vous donner une échelle, une ampoule classique de 40 W produit une luminosité de 450 lumens tandis qu’une de 100 W produira 1600 lumens.

Ce qui nous intéresse est bien sûr la luminosité émise par l’objectif (et générée par la lampe) car plus celle-ci sera puissante, plus l’image obtenue sera bien visible, même dans une pièce lumineuse. N’oubliez pas que plus la surface de projection sera importante, plus la luminosité de l’image obtenue sera faible. Cependant il faut noter que les mesures en lumens ne sont pas spécialement ciblées pour les vidéoprojecteurs mais pour toutes les sources lumineuses.

Il existe une mesure différente de luminosité : Le ANSI lumen qui est elle spécialement faite pour les vidéoprojecteurs mais souvent moins utilisée que le lumen offrant des chiffres plus flatteurs. Il n’est pas possible de convertir fidèlement les lumens en ANSI Lumens, mais pour avoir un ordre de grandeur, vous pouvez multiplier les ANSI lumens par 6 pour avoir la valeur en lumens. À titre d’exemple nous avons trouvé une fiche produit indiquant : « Luminosité: 600 ANSI lumens (3800 lumens) « . Encore une fois, cette indication est un ordre de grandeur.

BenQ (une marque de référence pour les vidéoprojecteurs) indique souvent pour ses appareils une luminosité en ANSI lumens qui laisse à penser qu’elle est inférieure à celle d’appareils concurrents qui donne leur luminosité en lumens alors que c’est tout le contraire.

Le niveau sonore

On parle ici du bruit que produit le ventilateur pour refroidir le projecteur (principalement la lampe). Plus la luminosité est bonne, plus la lampe risque de produire de la chaleur. Et il faut bien l’évacuer sous risque d’endommager l’appareil. Un bon ventilateur est indispensable, mais il peut être un peu bruyant.

Ce n’est pas très ennuyeux si vous regardez un film puisque le son couvrira le bruit, mais si vous regardez des photos ou des projections sans son, cela peut être désagréable.

La qualité sonore

La plupart des modèles que nous avons testés, sans être vraiment du grand son, offre une restitution correcte, le plus souvent sur une enceinte, voir deux pour les meilleurs. Cependant ce facteur n’a qu’une importance toute relative puisqu’il est la plupart du temps possible de brancher une ou plusieurs enceintes séparées par l’intermédiaire de la connectique ou du Bluetooth si il en est équipé, ou encore une barre de son.

La connectique

Vous pourrez avoir le meilleur mini vidéoprojecteur du monde, si vous ne pouvez pas brancher vos sources préférées dessus pour en profiter, il ne vous servira pas à grand chose. Deux types de connexions ; avec ou sans fil.

Si il est présent, le sans fil gère le Wifi et/ou le Bluetooth, tandis que les connexions classiques proposent le plus souvent le HDMI, l’USB, le VGA, le AV, les cartes micro SD et les prises Jack.

Notre recommandation : si un appareil ne possède pas au moins une prise HDMI et une prise USB (2 HDMI c’est encore mieux), passez votre chemin.

La correction d’angle

Votre vidéoprojecteur ne sera jamais parfaitement centré sur l’écran. Et donc l’image projetée ne sera pas un beau rectangle 16:9 mais plutôt un trapèze plus ou prononcé.

Les vidéoprojecteurs proposent un système de correction pour compenser cela. Assurez vous que ce dispositif soit bien présent. Au moins en ce qui concerne la correction horizontale.

 

Note

N’oubliez pas que la résolution native et prise en charge sont différentes. La résolution native est celle qui va définir la netteté de l’image et sa finesse. C’est elle qui définie le nombre de points présents à l’image.

Un bon écran pour une bonne image

Un écran de projection n’est pas obligatoire et un mur blanc et lisse peut faire l’affaire. Cependant ils permettent de par leur matériau de bénéficier d’une meilleure image et d’une meilleure luminosité. D’autre part, si vous optez pour un modèle sur pied ou suspendu, vous n’êtes plus obligés d’éventuellement pousser les meubles ou de décrocher les tableaux.

Même les modèles performants sont tout à fait abordables. Voici une liste des écrans de projection les plus populaires.

Les mini vidéoprojecteurs les plus populaires

Voici la liste des meilleures ventes de mini vidéoprojecteurs sur l’un des plus grands sites de vente en ligne. Les modèles ne sont pas obligatoirement les meilleurs, mais sont souvent les moins chers. Si vous souhaitez les découvrir de façon plus approfondies, n’hésitez pas à cliquer sur les liens pour connaitre leur spécificités.

Cette liste est automatiquement et régulièrement remise à jour.

FAQ (Foire Aux Questions)

Qu'est ce qu'un vidéoprojecteur 'Short Throw' ?

C'est un vidéoprojecteur à courte focale. Cela signifie qu'il n'a pas besoin de beaucoup de recul pour projeter une grande image. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas avoir un appareil à 2, 3 ou 4 mètres de l'écran, un courte focale vous permet de parfois le placer aussi prêt qu'une trentaine de cm. Pratique si vous souhaiter l'utiliser dans certaines pièces n’ayant que peu de recul comme une chambre. À titre d'exemple, le Optoma HD31UST propose une diagonale de 90 pouces (env 230cm) à seulement 50cm de l'écran.

DLP, LCD, LED ; quelles différences ?

Ce sont les types de technologies utilisées pour créer l'image qui va être projetée. Si les techniques sont différentes, les résultats tendent à être assez similaires. Le LED est désormais le plus présent car il chauffe beaucoup moins que les autres systèmes et est moins cher à produire. Donc économies à l'achat, sur la durée de vie de la lampe (qui peut être dix fois supérieure) et moins de chaleur donc moins de bruit de ventilateur.

Y a t-il des vidéoprojecteurs 3D ?

Oui. De plus en plus. La plupart sont des vidéoprojecteurs classiques proposant en plus la 3D. Par contre ils ne sont pas systématiquement fournis avec les lunettes.

Un mur blanc suffit-il ?

Absolument, si votre mur est blanc, propre et lisse aucun problème. Attention ; Pas de mur en crépis. Il existe d’ailleurs des peintures spéciales écrans qui donnent un meilleur rendu qu'un simple mur blanc.